A la croisée des chemins

25062015

Il y a des secrets que de grands hommes cultivent.

Et l’homme de bien, en paix se libèrent en chemin.
L’agnostique épuisé dans une voix plaintive
Guérira en son temps, méditera son destin.
L’antichambre nous conduit aux esprits supérieurs
Nous enseigne que la vie nous pardonne nos erreurs,
Nous acquitte de la terre, de nos vices, des douleurs
Transformant les natures en avenir prometteur.
Et le jour et la nuit épurés de toutes peurs
Nous engendrent pour que l’homme redevienne créateur
Manuelle Bert

A la croisée des chemins dans Poésies 20120803_094425%25281%2529%25281%2529%25281%2529%25281%2529%25281%2529%25281%2529%25281%2529



Epilogue

25062015
J’espère la terre et une rivière
Qui doucement viendrait laver
Les traces d’une vie désincarnée
Cent ans de rêve à l’arrivée.
J’irai chanter dans les vallées,
Humer le temps, boire la rosée
Qui doucement me consoleraient
En écumant quelques regrets.
Par tous les vents, je goûterai
Aux forts hivers, aux beaux étés
Qui subtilement embrasseraient
Toute la poussière de mes années.
J’accorderais beaucoup de temps
A étudier les fleurs des champs
A colorier mes doutes passés
Sur une rivière douce en reflets.
Et puis enfin j’épouserai
A ma manière l’immensité
Offrant en toute humilité
Un peu d’engrais à disperser.
Manuelle Bert



Pas de porte

25062015
Je t’ai vu par ma fenêtre
Tu regardais voler mes ailes.
Petit oiseau, toi dans mon être,
Tu es l’ami qui voit mon ciel.
Manuelle Bert



Mon père m’a dit

25062015

Un mélange d’orgueil et de foi embaumés

Font que tous tes écueils ne transpercent plus tes pieds.
Tu ressens dans tes mains la force et le courage
De tenir dans ton sein un royaume sans âge.
Dans tes joies, dans tes peines, retrouve moi mon enfant
Et le sang de tes veines sera l’or et l’argent
D’un futur grandissant où l’amour et la paix
Ne pourront séparer ton coeur de l’être aimé.
Tu resteras vivant dans l’absence du temps.
Si fidèle que parfois l’âme humaine faiblira.
Mais l’annonce de ton nom reviendra tous les ans
Parfumer le souvenir de chacun de tes pas.
Manuelle Bert 



Mon ami la fumée

25062015

Tu me tends le drapeau d’une paix mensongère.

Et dans toutes mes prières, tu es là comme une mère
Qui relie mes prières aux tourments de l’enfer.
C’est le prix du déni, le refus d’être entière.
Manuelle Bert 2007



Le dictionnaire

25062015

Je soussigné, certifie que plus rien ici,

Se conjugue, se distingue, s’étire à l’infini.
Quand l’orage, ce carnage deviendra un présage,
Je présenterai à Dieu le silence du bel âge.
Mais le temps soulignant des aveux crapuleux
Me déchirent dans ma peine quand mes yeux sont frileux.
Tout est beau, tout est laid, il me faut refermer
Le dictionnaire d’une vie à défaut d’être aimée.
Aujourd’hui comme hier, je repose sur cette terre,
Sans éloge, ni personne pour penser dans ma chair.
Je voudrais retrouver ce papier sur lequel
Un prénom s’est inscrit, celui de manuelle.
Y poser une virgule puis voler dans les airs,
La lumière d’une étoile pour ne plus être en serre.
L’avenir incertain a perdu toute mesure,
Ecorchant de ses dents le couloir de mes murs.
Un peu d’eau et de sel pour pleurer mon chagrin,
De blé noir pour pétrir le refrain de demain.
Quand la peine vient meurtrir avant l’heure le pardon,
On oublie de cueillir la beauté d’une moisson.
Tout espoir s’est enfuit, oubliant d’exciser
La douleur sur laquelle mon corps fut déposé.
Je n’ai plus de bateau pour gagner le rivage,
C’est pourquoi je ressens tout l’horreur du naufrage.
Manuelle Bert 2004



Déclaration

25062015

Ce n’est peut être pas grand chose

Mais mon cœur est amoureux de vous.
Et doucement mes yeux se posent
Sur vos couleurs, sur votre cou.
Votre regard, votre parfum
Chère demoiselle, un brin coquin
Vous rendent exquise, me rendent jaloux
De ne pas être votre époux
Manuelle Bert 2015



Regret

25062015

Le silence a des maux

De pardon, de salut
Et pourtant tous les mots
Seraient les Bienvenus
Manuelle Bert



Dame nature

25062015
J’irai cueillir des coquelicots
Des marguerites et des bleuets.
J’en ferai un nouveau drapeau
Pour que l’amour soit érigé
Manuelle Bert



Confidence

25062015
Il me faudra t’aimer
Sans jamais mesurer
l’amour que j’éprouvais
Pour celui que j’aimais.
Manuelle Bert






Adopte Une Charlotte Du Swag |
Thebookslover |
Jipsie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espriterrant
| Nuage de textes
| MelonMan